Les cadrans solaires de Wissembourg et des environs

 

WISSEMBOURG  L'hôtel de ville

L'hôtel de ville, construit en 1752, conserve entre deux fenêtres du du premier étage, un beau cadran solaire. Il porte les millésimes 1826, 1937, 1959, correspondant la date de sa création, puis des restaurations.
La présence d'un style muni d'un oeilleton indique l'existence passée d'une méridienne qui aurait disparu lors d'une restauration.

GRIESBACH  L'ancien moulin

Le jardin de la villa abrite un cadran monumental provenant de l'abbaye de Neubourg qui a été démolie en 1807. Le polyèdre, semblable à celui que l'on trouve au Mont Sainte Odile, surmonté d'une petite sphère, comporte 24 facettes, chacune indiquant l'heure vraie locale. 
Le cadran a été restauré récemment et est ainsi préservé. Les styles manquants ont été remplacés par une interprétation moderne en fil métallique.

 

Retour